Installation et configuration d’un serveur de mail avec postfix et courier

196 Commentaires

On continue la série de tutoriel vidéo sur les serveurs dédiés (voir le sommaire ici) et cette fois-ci on va voir comment installer un serveur de mail avec le duo gagnants Postfix + Courier.

À la fin de ce tutoriel, vous serez en mesure de gérer plusieurs adresses emails virtuelles (au moins une par nom de domaine) de la forme : contact@nomdedomaine.tld.

On va en profiter pour installer un Webmail pour gérer nos emails (envoie et réception) sur nos différents noms de domaine avec une interface en ligne assez sympa (merci Roundcube) :

En revanche, je ne vous cache pas que c’est probablement le tutoriel le plus compliqué de la série et qu’il y a énormément de choses qui peuvent planter ce qui ne facilite pas le débogage. Mais si vous suivez la vidéo avec attention, tout devrait bien se passer :

Comme d’habitude un petit résumé des grandes étapes avec un bonus à la fin des erreurs les plus courantes et quelques astuces en cas de problème !

Installation de Postfix

L’installation de postfix en elle-même est très simple, il suffit de taper la ligne de commande « apt-get install postfix-mysql » et de choisir « pas de configuration » pendant l’installation.

Les plus curieux d’entre vous auront constatés qu’on installe un paquet un peu spécial de postfix avec une extension « -mysql ». Cette version nous simplifie les choses, on utilisera une base de données MySQL pour stocker nos différents comptes email et noms de domaine.

Création des tables SQL pour Postfix

On a besoin de créer 3 tables pour Postfix :

  1. Une table « domaines » qui contient la liste des noms de domaine hébergés sur le serveur
  2. Une table « comptes » qui contient toutes les adresses emails virtuelle de la forme « contact@nomdedomaine.tld »
  3. Une table « alias » qui contient différents alias email que nous n’utiliserons pas.

Pour créer ces tables, le plus simple reste de copier/coller ce code SQL dans phpmyadmin. En revanche, vous devez d’abord créer une base de données « postfix » avec un utilisateur « postfix » ayant tout droits sur cette base.

USE postfix;

CREATE TABLE `domaines` (
  `domaine` varchar(255) NOT NULL default '',
  `etat` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  PRIMARY KEY  (`domaine`)
) ENGINE=MyISAM;

CREATE TABLE `comptes` (
  `email` varchar(255) NOT NULL default '',
  `password` varchar(255) NOT NULL default '',
  `quota` int(10) NOT NULL default '0',
  `etat` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  `imap` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  `pop3` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  PRIMARY KEY  (`email`)
) ENGINE=MyISAM;

CREATE TABLE `alias` (
  `source` varchar(255) NOT NULL default '',
  `destination` text NOT NULL,
  `etat` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  PRIMARY KEY  (`source`)
) ENGINE=MyISAM;

Configuration de Postfix pour le lier à la BDD

Maintenant que la base de données est fonctionnelle avec toutes les tables et un utilisateurs valide, nous devons créer 5 fichiers de configurations pour expliquer à Postfix comment utiliser cette base de données. Les fichiers se ressemblent donc faites attention aux erreurs d’inattention :

/etc/postfix/mysql-virtual_domaines.cf

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = Mot de passe Mysql Postfix
dbname = postfix
select_field = 'virtual'
table = domaines
where_field = domaine
additional_conditions = AND etat=1

/etc/postfix/mysql-virtual_comptes.cf

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = Mot de passe Mysql Postfix
dbname = postfix
table = comptes
select_field = CONCAT(SUBSTRING_INDEX(email,'@',-1),'/',SUBSTRING_INDEX(email,'@',1),'/')
where_field = email
additional_conditions = AND etat=1

/etc/postfix/mysql-virtual_aliases.cf

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = Mot de passe Mysql Postfix
dbname = postfix
table = alias
select_field = destination
where_field = source
additional_conditions = AND etat=1

/etc/postfix/mysql-virtual_aliases_comptes.cf

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = Mot de passe Mysql Postfix
dbname = postfix
table = comptes
select_field = email
where_field = email
additional_conditions = AND etat=1

/etc/postfix/mysql-virtual_quotas.cf

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = Mot de passe Mysql Postfix
dbname = postfix
table = comptes
select_field = quota
where_field = email

Une fois terminée, je vous recommande de sécuriser un peu tout cela avec ces lignes de commandes :

chmod u=rw,g=r,o= /etc/postfix/mysql-virtual_*.cf
chgrp postfix /etc/postfix/mysql-virtual_*.cf

Création de l’utilisateur et groupe vmail

Pour avoir une configuration assez propre et sécurisé, nous pouvons créer un utilisateur et un groupe vmail qui se chargera de gérer/stocker les courriels sur le serveurs. Nous devons préciser des UID et GID précis (5000) car nous en auront besoin plus tard dans un fichier de configuration.

# Créer un groupe vmail avec le gid 5000
groupadd -g 5000 vmail
# Créer un utilisateur vmail avec un uid 5000 et son répertoire perso dans /var/spool/vmail
useradd -g vmail -u 5000 vmail -d /var/spool/vmail/ -m

Configuration de Postfix

Maintenant on doit configurer le fichier principal de Postfix. Par défaut le fichier est vide, car nous avons choisi « pas de configuration » pendant l’installation. Comme promis dans la vidéo, voici un exemple de fichier de configuration commenter pour vous expliquer les différentes lignes :

# Bannière afficher lorsqu'on se connecte en SMTP sur le port 25
smtpd_banner = $myhostname ESMTP $mail_name (Debian/GNU)

# Service qui envoie des notifications "nouveau message"
biff = no

# Desactive la commande SMTP VRFY. Arrête certaine technique pour avoir des adresses email
disable_vrfy_command = yes

# Impose au client SMTP de démarrer la session SMTP par une commande Helo (ou ehlo)
smtpd_helo_required = yes

# Avec le courier local ça ajoute .NDD aux adresses incomplètes (seulement le nom d'hote)
append_dot_mydomain = no

# Le nom de la machine du système de messagerie
# Par défaut c'est host.domain.tld mais on peut mettre un reverse dns
myhostname = REVERSE_DNS

# Le domaine utilisé par defaut pour poster les message local
myorigin = REVERSE_DNS

# Liste des domaines pour lequel le serveur doit accepter le courrier
mydestination = REVERSE_DNS, localhost.localdomain, localhost

# Pour effectuer des livraisons de courrier avec un relay (ici non)
relayhost =

# Liste des réseaux locaux autorisés
mynetworks = 127.0.0.0/8, IP_PUBLIQUE_SERVEUR

# Taille des boîtes au lettre (0 = illimité)
mailbox_size_limit = 0

# Séparateur entre le nom d'utilisateur et les extensions d'adresses
recipient_delimiter = +

# Interfaces réseaux à écouter (ici toutes)
inet_interfaces = all

# Gestion des boites mails virtuelle
# Contient les fichiers qui permettent de relier postfix  mysql
virtual_alias_maps = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_aliases.cf,mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_aliases_comptes.cf
virtual_mailbox_domains = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_domaines.cf
virtual_mailbox_maps = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_comptes.cf

# Le dossier ou seront contenu les mails (=home de l'user vmail)
virtual_mailbox_base = /var/spool/vmail/

# L'id du groupe et de l'utilisateur vmail créé précédement
virtual_uid_maps = static:5000
virtual_gid_maps = static:5000

# Créer un dossier par comte email
virtual_create_maildirsize = yes

# A activer si vous souhaitez ajouter des quotas
virtual_mailbox_extended = yes

# Impose les limites au niveau des mails, dans notre cas aucune
virtual_mailbox_limit_maps = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_quotas.cf

# Ajouter une limite sur la taille des messages pour les boites virtuelles
virtual_mailbox_limit_override = yes
virtual_maildir_limit_message = "La boite mail de votre destinataire est pleine, merci de reessayez plus tard."
virtual_overquota_bounce = yes

# adresses d'expedition
smtpd_sender_restrictions =
        permit_mynetworks,
        warn_if_reject reject_unverified_sender

# adresses de destination
smtpd_recipient_restrictions =
        permit_mynetworks,
        reject_unauth_destination,
        reject_non_fqdn_recipient

# client
smtpd_client_restrictions =
        permit_mynetworks

Si vous avez encore des problèmes avec ce fichier, je vous recommande de lire la documentation qui explique tous les paramètres du fichier main.cf.

Une fois cette configuration terminée, vous pouvez redémarrer Postfix et vérifier sa configuration :

/etc/init.d/postfix restart
/etc/init.d/postfix check
# Un petit tour dans les logs aussi
cat /var/log/syslog
cat /var/log/mail.log

Ajout d’adresses email virtuelles

Tout est bon au niveau de postfix, il ne nous reste plus qu’à ajouter un nom de domaine et une adresse email virtuelle dans notre base de données via phpmyadmin. Voilà les codes SQL utilisés dans la vidéo :
Ajouter un nom de domaine

INSERT INTO `domaines` ( `domaine` , `etat` ) VALUES ('VOTRE_DOMAINE.com', '1');

Ajouter une adresse virtuelle

INSERT INTO `comptes` ( `email` , `password` , `quota` , `etat` , `imap` , `pop3` ) VALUES
('contact@VOTRE_DOMAINE.com', ENCRYPT( 'VOTRE_PASS_MAIL' ) , '0', '1', '1', '1');

Un petit test

Il ne nous reste plus qu’à tester notre configuration globale en nous connectant avec telnet sur le port 25 et en envoyant un email. De plus, en envoyant ce premier mail ça va automatiquement créer le dossier pour le nom de domaine dans /var/spool/vmail.

telnet 127.0.0.1 25
ehlo nomdedomaine.tld
mail from:
rcpt tp:
data :
blabla
blabla
.

Si vous n’avez pas d’erreurs, c’est que tout ce passe bien et vous pouvez le vérifier grâce aux fichiers de logs.
Si vous n’arrivez pas vous connecter en telnet, vous pouvez tenter ces lignes de commandes :

/etc/init.d/postfix stop
newaliases
/etc/init.d/postfix start

Installation de Courier pour la gestion de l’imap et pop

Maintenant que Postfix est installé et configuré, on a besoin d’installer courier afin de gérer les protocoles pop et imap, qui nous permettent de récupérer nos email via un client comme Thunderbird ou de mettre en place un Webmin comme Roundcube. Voici la liste des paquets à installer :

apt-get install courier-base courier-authdaemon courier-authlib-mysql courier-imap courier-pop

Configuration

Nous devons configurer courier afin de préciser qu’on utilise une base de données pour les adresses emails virtuelles. Voici les modifications qu’il faut faire :
/etc/courier/authdaemonrc

authmodulelist="authmysql"

On doit ensuite fournir les identifiants de connexion à la base de données et le nom des tables :
/etc/courier/authmysqlrc

MYSQL_SERVER            localhost
MYSQL_USERNAME          postfix
MYSQL_PASSWORD          Mot de passe de connexion SQL
MYSQL_DATABASE          postfix
MYSQL_USER_TABLE        comptes
MYSQL_CRYPT_PWFIELD     password
MYSQL_UID_FIELD         5000
MYSQL_GID_FIELD         5000
MYSQL_LOGIN_FIELD       email
MYSQL_HOME_FIELD        "/var/spool/vmail/"

MYSQL_MAILDIR_FIELD     CONCAT(SUBSTRING_INDEX(email,'@',-1),'/',SUBSTRING_INDEX(email,'@',1),'/')

Et c’est tout pour la configuration de Courier, il ne nous reste plus qu’à faire un reboot des différents services :

/etc/init.d/courier-authdaemon restart
/etc/init.d/courier-pop restart
/etc/init.d/courier-imap restart

Roundcube

Tout est près, on peut d’ores et déjà récupérer ces emails avec un client comme le célèbre Thunderbird, mais je vous propose d’installer un Webmail qui présente l’avantage d’avoir une interface en ligne.
Commencez par récupérer le lien pour télécharger la dernière version de RoundCube sur cette page (Dans sourcefourge faites un clique droit/copier l’adresse du lien sur le « direct link »).
Ensuite en ligne de commande on télécharge et dé-zippe le fichier avec wget et tar puis on crée un utilisateur pour héberger le code de roundcube :

wget http://surfnet.dl.sourceforge.net/sourceforge/roundcubemail/roundcubemail-X.X-stable.tar.gz
tar -zxvf roundcubemail-X.X-stable.tar.gz
adduser roundcube
mv roundcubemail-X.X-stable.tar.gz /home/roundcube/www
chown -R roundcube:roundcube /home/roundcube

Désormais le code pour Roundcube est disponible dans le dossier /home/roundcube/www (comme pour les autres sites) et donc nous devons créer un fichier virtual host :
/etc/apache2/sites-available/roundcube


	ServerAdmin bvek1.prof@gmail.com
	ServerName webmail.ks367082.kimsufi.com
	ServerAlias webmail.tutorielvideo.fr
	DocumentRoot /home/roundcube/www
	# SuexecUserGroup roundcube roundcube # on verra ça plus tard

		Options FollowSymLinks
		AllowOverride All

		Options FollowSymLinks MultiViews
		AllowOverride All
		Order allow,deny
		allow from all

	ErrorLog ${APACHE_LOG_DIR}/error.log
	# Possible values include: debug, info, notice, warn, error, crit,
	# alert, emerg.
	LogLevel warn
        CustomLog ${APACHE_LOG_DIR}/access.log combined

Maintenant on va créer la base de données pour Roundcube. Connectez-vous sur votre phpmyadmin et créez une base de données Roundcube avec un utilisateur Roundcube qui possède tous les droits sur la base.
Ensuite, on va importer un fichier SQL pour créer les tables nécessaires à Roundcube :

mysql -u root -p roundcubemail < /var/www/webmail/SQL/mysql.initial.sql

Ensuite, vous devez lancer l’installateur de roundcube en allant sur la page http://ksXXXXX.kimsufi.com/~roundcube/installer. Les étapes sont simples à suivre, n’oubliez pas de configurer la base de données.

À l’étape 2, Roundcube vous donnera 2 fichiers de configuration que vous devez créer avec l’éditeur VI par exemple.

Enfin n’oubliez pas de donner les répertoires ~roundcube/www/temp et logs à apache avec un chwon www-data:www-data /home/roundcube/www/temp (et logs).
Maintenant il ne vous reste plus qu’à tester Roundcube en envoyant un email de test et en testant l’imap en donnant l’adresse email virtuelle que vous avez configuré précédemment avec le mot de passe sur le serveur 127.0.0.1.

Erreurs fréquentes

Dans l’installation et la configuration d’un serveur de mail, on peut très facilement se tromper. Pour vous éviter de rechercher des solutions pendant des jours comme je l’ai fait, je vous propose une petite liste d’erreurs que j’ai déjà commise avec leurs solutions. Cette liste pourra éventuellement se mettre à jour en fonction de vos réactions.

J’ai une erreur 500 sur la page Roundcube

Si vous n’arrivez pas accéder à la page d’installation ou d’index de Roundcube et que vous avez une erreur 500, le problème vient probablement du fichier .htaccess. En effet, Roundcube utilise un fichier .htaccess pour redéfinir des règles pour Apache.

Cependant, il faut autoriser l’utilisation de fichier htaccess en plaçant une directive « AllowOverride All » dans le fichier virtual host du site. Il faut également placer cette directive dans le fichier de configuration de UserDir (/etc/apache2/mods-available/userdir.conf).
De toute manière, en faisant un tour dans les logs, on voit tout de suite si le problème vient des htaccess.

Je n’arrive pas me connecter avec Roundcube / L’imap fonctionne pas

Si le test de l’imap à l’étape 3 de l’installation de Roundcube plante ou si vous n’arrivez pas vous connecter avec une adresse email virtuelle, le problème peut venir du fait que le compte email est « vide ».

En effet, pendant le tutoriel nous utilisons telnet pour envoyer un email sur l’adresse fraîchement créé via phpmyadmin. Cela permet de vérifier que tout fonctionne bien, mais cela génère également le dossier qui va contenir tous les emails du domaine dans /var/spool/vmail/. Si ce dossier n’existe pas, vous n’arriverez pas à vous connecter sur votre compte avec Roundcube. La solution est donc de refaire l’étape du telnet et de vérifier que ça génère bien le dossier.

Si en regardant les logs, vous avez une erreur du type « authentification failed » ou un message ressemblant, ça vient probablement du fichier /etc/courier/authmysqlrc. Soit vous avez oublié de commenter la ligne « MYSQL_NAME_FIELD », ou alors vous avez oublié le « MYSQL_MAILDIR_FIELD ».

Je n’arrive pas me connecter en telnet

Si vous n’arrivez pas vous connecter en telnet (si ça freeze), c’est qu’un des fichiers de configuration est mal fait. Vous pouvez le vérifier en regardant dans /var/log/syslog. Si ça ne fonctionne toujours pas, vous pouvez toujours d’arreter postfix et de lancer la commande « newaliases« .

Comment trouver une solution à un problème

Si vous avez un problème qui n’est pas recensé ici, voici quelques pistes pour le trouver. Premier reflexe, si quelque chose ne fonctionne pas -> aller voir les logs.
Voici les fichiers de log intéressant dans ce cas :

  • /var/log/syslog : la plupart des erreurs systèmes sont la dedans
  • /var/log/mail.log : pour tout ce qui concerne les email
  • /var/log/apache2/error.log : toutes les erreurs concernant apache

La plupart du temps vous pouvez identifier le problème et avec une recherche Google (et un peu de logique), on arrive trouver des solutions.

Le tutoriel est enfin terminé, si vous avez des questions ou un prolbème vous pouvez toujours laisser un commentaire. En revanche donnez moi des informations si vous voulez de l’aide (comme les fichiers de logs) car je ne suis pas devin :p.

Si vous me donner des fichiers de log, utilisez un service comme pastebin. Les commentaires de personnes qui donne directement les logs en brut dans les commentaires ne seront pas validés !
Enfin, n’oubliez pas de partarger cet article sur twitter/facebook et de devenir fan de la page en cliquant ici.

Publié le 20 août 2011 par Madrzejewski Alexis dans Serveur Dédié

Vous avez aimé ce billet ?

Inscrivez-vous au Flux RSS du blog, suivez-moi sur Twitter ou partager simplement cet article avec vos amis sur Twitter ou Facebook

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter en précisant votre prénom et votre adresse email pour recevoir les dernières mises à jour du blog et des tutoriels exclusif par email (En savoir plus)

196 commentaires

Ajouter un commentaire

  1. Pingback: Installation et configuration d’un serveur dédié | Tutoriels-Video

  2. bonjour,

    déjà un grand merci pour le tuto tres bien fait comme les autre d’ailleurs
    j’ai suivi ton tuto sur mon dédié avec evidement pas mal de petit souci a réglé mais au final cela marche
    par contre je suis obliger de mettre mon nom dns et par le reverse dns quand je met le reverse dns l’envoie de mail vers l’exterieur ne marche pas cela me met dans lesylog

    postfix/smtp[16533]: lost connection with mx4. while performing the HELO handshake)

    bizarre mon reverse dns ne serait pas connu ?
    j’ai suivi ton tuto sur les domaines pour info :)

    et autre petite question mais j’avoie pas encore avoir rechercher je vais peut etre trouvé mais au cas ou tu vois ce que c’est :)
    la connection entre outlook et postfix me pose des souci pour le pop pas de souci mais ije n’arrive pas a joindre le smtp par contre (peut etre un probleme de port bloquer chez mon provider, je devais passer par le port 5025 quand mes email été heberger chez ovh )
    j’ai donc rajouter
    50250 inet n – – – – smtpd
    dans mon master.cf pour ecouter ce port mais cane regle pas lesouci ..

    enfin sinon super tuto et continue :)
    merci

    Répondre
    • Salut,

      Tout d’abord je suis content que ça te plaise et que ça marche à peu prés :)

      En ce qui concerne le reverse, normalement tu doit le configurer dans les DNS avec BIND en créant une entrée assez particulière dans /etc/bind/named.conf.local. Dans le tutoriel sur les DNS je ne l’ai pas fait (de mon point de vue c’est un peu inutile) mais renseigne toi pour voir si ça vient pas de la.

      Pour vérifier si ton reserve fonctionne, tu peux faire la commande « host adresse ip » à partir de ton PC et tu devrais retrouvé le nom de domaine de base de ton dédié (donc c’est OVH qui gère je reverse je pense).

      Chez moi ça donne un truc du style :
      madrzejewski@madrzejewski-desktop:~$ host 94.23.254.44
      44.254.23.94.in-addr.arpa domain name pointer ks383544.kimsufi.com.

      Pour le IMAP, je pense que tu dois modifier d’autres fichiers de configuration pour changer le port. Par exemple, après une petite recherche, dans /etc/courier/imap, ta une ligne « port 143″. Essaye de tout mettre sur 50250 et de redémarrer le serveur de mail.

      Après vérifie aussi si du côté de ton serveur ta pas un firewall commme iptables qui bloque tout aussi. Tu peux faire un « iptables -L » et normalement (par défaut) ta les 3 « chains » en « policy accept ».
      Dans le cas contraire, vérifie que ta une ligne avec ton numéro de port à ACCEPT.

      J’espère t’avoir aidé :)

      Répondre
  3. bonsoir,

    alors pour ceux que cela pourrait aider, il semblerai que certain provider bloque le port 25 (sauf pour leur serveur evidement ^^)
    donc rajouter la ligne

    5025 inet n – – – – smtpd
    en dessous de celle ci
    smtp inet n – – – – smtpd

    faire un /etc/init.d/postfix restart
    configurer son client smtp sur le port 5025
    et c’est bon enfin presque :)
    pour les mails entre les domaines que l’on héberge par contre pour ceux vers l’extérieur (hotmail pour mes test)
    je recois dans le syslog un message bizarre
    le mail est traité par le serveur avec le ehlo du pc « client outlook »

    NOQUEUE: reject: RCPT from unknown[91.178.65.217]: 554 5.7.1 : Relay access denied; from= to= proto=ESMTP helo=

    je me demande si c’est bien normal.
    apartir de round cube aucun souci
    si je fait un telnet locahost et que j’envoie mon mail ca passe.
    donc cela vient de la partir entre outlook et postfix mais ou :)
    j’ai essaye de rajouter mes domaines mydestination de main.cf mais ca ne change pas si quelqu’un a une idée ..
    merci :)

    Répondre
  4. le lien avec le message d erreur complet :)

    http://goo.gl/rEUIZ

    Répondre
  5. alors les nouvelles.
    1 pas une si bonne idée que ca de mettre les domaines dans le mydestination cela pose souci avec le fichier mysql-virtual_domaines.cf conflit entre le fichier et mydestination(en tout cas chez moi)cela bloquer la reception d’email car il ne trouvait plus l’user.

    2. j’ai deja mis mon nom de ksXXXXX.kimsufi.com au lieu de reverse dns donc ce n’est pas ca.
    mais je vais continuer a chercher :)

    Répondre
  6. bon j’ai trouvé une « solution » tres temporaire car elle me convient pas du tout niveau sécurité.
    si je met
    mynetworks = 127.0.0.0/8, 188.165.231.227, any

    ca marche mais bon pas tres secure donc le souci viens de la.
    mais ce ce que je ne comprens pas c’est comment faire pour autorisé les access distant sans utilisé any…
    peut etre une autentification smtp style tls ou autre
    si tu a une idée ?

    Répondre
    • Je pense que ton problème peut venir de Outlook. Personnellement j’ai tester ma configuration avec Thunderbird et j’arrive me connecter sans mettre « any » dans les networks.

      Je viens de pensé à un truc ! Fait un « ls /var/spool/vmail » et regarde si ta bien un dossier avec le nom de ton site qui est créé. Si ce dossier n’existe pas, c’est normal que ça plante :) (et dans ce cas, refais le truc avec telnet, avec éventuellement un coup de « newaliases »).

      Répondre
  7. le dossier exista dans /var/spool/vmail
    en fait le souci viens du fait que apperement si tu regarde le message d erreur
    http://goo.gl/rEUIZ
    le helo prend le nom du pc sur lequel outlook est installer et pas son ip ni le nom du domaine mail(se qui serait mieux) je me demande comment faire pour qu’a la place de proto=ESMTP helo=LaptopAngelZ
    avoir proto=ESMTP helo=domainemail.be

    a mon avis le souci viens de la evidemment le serveur ne peut pas connaitre le nom host de tout les pc qui v